Page d'accueil
| Menu |
Sainte Anne
Sainte Anne
Partager sur :

Patrimoine Religieux

Le patrimoine religieux d'Elven est très riche avec 5 chapelles et l'Eglise Saint Alban.

L'église Saint Alban


­

Souvent comparé à une cathédrale pour ses dimensions, ce vaste édifice est surmonté d'une flèche, l'une des plus hautes du Morbihan, après Baden et la Basilique Sainte Anne d'Auray.

Un peu d'histoire

La paroisse primitive d'Elven fut fondée au VIème siècle par des Bretons immigrés d'outre-Manche. Elle couvrait un immense territoire. En 910, "Plou Elven", paroisse d'Elven, est pour la première fois évoquée dans le cartulaire de Redon. Elle est placée sous la protection de Saint Alban, soldat romain décapité à Véralum vers 209.

Difficile de localiser la toute première église en bois qui sera brûlée par les Normands. Faut-il la rapprocher de l'hermitage "Moustoir Saint Alban", situé au Moustoir, ou du lieu-dit Gohelis qui signifie "vieille église" ?

En 1121, l'église est remplacée par une église romane, édifiée par Even, seigneur d'Elven.

En 1525, suite à un incendie, elle est reconstruite par le sieur Bertrand de Quilfistre, seigneur de Kerleau, dans le style gothique en vogue à l'époque.

L'église Saint Alban (1525-1642)

L'église sera à nouveau réparée et modifiée en 1642 par le recteur Yves Audic qui fait élever une tour carrée surmontée d'une flèche.

En 1868, l'édifice menaçant ruine est reconstruit parJacquesFresche. Il bâtit la nef et le transept toujours dans le style gothique avec, au-dessus du porche, un clocher surmonté d'une flèche élevée.

De l'édifice de 1525, il reste le chœur et l'ancienne sacristie qui sont inscrits aux Monuments historiques.

La Chapelle de Camarec

­

La chapelle

La chapelle a été construite par les villageois en 1830. Elle est le lien entre les habitants du village de Camarec.

Une première chapelle, située sur le terrain qui domine la fontaine, est vendue comme "bien national" à la Révolution et démolie par son propriétaire. En 1830, les habitants la reconstruisent, à leurs frais, sur le "raker", terrain commun à l'entrée du village.

Depuis 1972, toiture et voûte ont été refaites, les murs décapés, le choeur réaménagé. La table d'autel provient de la chapelle de la Madeleine et les vitraux de l'église paroissiale. Ils représentent Sainte-Anne et Saint Joachim, parents de la Vierge Marie, et Saint-Paul.

La chapelle est dédiée à la Vierge sous le vocable de Notre Dame de la Clarté et appelle, par cette invocation, un pèlerinage destiné aux personnes souffrant d'une mauvaise vue.

Le pardon a lieu tous les ans au 15 août sur le terrain de la chapelle.

La fontaine de Camarec

La fontaine de Camarec, construite au XVIème siècle et restaurée en 1975, a la forme d'un petit oratoire ouvert sur trois côtés. Les linteaux en anse de panier supportent un entablement mouluré, coiffé d'une pyramide avec en son sommet une croix métallique.

La chapelle est entretenue par les Amis de la Chapelle de Camarec.

La chapelle Saint Christophe

Construite à la fin du XVème, la chapelle a été modifiée au XVIIIème Après l'écroulement de la toiture en 1­928, elle est réduite et restaurée.

Elle a reçu le vitrail de la Pentecôte prélevé de l'église paroissiale lors de la restauration en 1975.

Le tombeau de St Christophe

La stèle antique placée dans l'ancien cimetière de la chapelle était appelée "tombeau de St Christophe" jusqu'en 1842. Il s'agit en fait d'une stèle votive d'origine gallo-romaine gravée de la dédicace suivante : "Au grand empereur César Aurélien tribun puissant et invaincu".

La croix de St Christophe

La croix de Saint Christophe date des IXème - Xème siècles. La partie supérieure de cette grande croix monolithique a été mise à jour au cours d'un labour. Une découverte qui permet la reconstitution de ce monument mesurant plus de deux mètres. Légèrement pattée, cette croix à la base chanfreinée remonte à une période très ancienne.

La Chapelle est entretenue par l'Association pour la Sauvegarde de la Chapelle Saint Christophe.

La chapelle Saint Clément

­

La chapelle Saint Clément remonte au XVème siècle. Sa façade, épaulée par deux contreforts, est percée d'une porte en arc brisé. Les rampants sont prolongés par un petit clocher avec une arcade en plein cintre.

Sous ses aspects dépouillés, la chapelle renferme les statues de Saint Clément et de la Vierge Marie, un retable, et de belles peintures des XVème et XVIème siècles.

La chapelle a reçu un toit, une voûte et des vitraux neufs de 1975 à 1978. Les restes des vitraux d'origine ont été amalgamés dans la lucarne de la nef.

Les peintures murales

Restaurées récemment, ces belles peintures du XVème représentent la légende de Saint Hubert, Saint Clément, Saint Isidore, le laboureur.

La croix de Saint Clément

Le soubassement rectangulaire de la croix de Saint Clément porte une table épaisse formant saillie dans laquelle s'encastre la croix proprement dite. C'est un monolithe d'un mètre cinquante de haut, taillé dans le granit du pays. Il a pour seul décor, à son revers, cinq cupules à peine visibles qui évoquent les cinq plaies du Christ.


La chapelle Saint Germain

Construction de la chapelle

Construit en simple appareil, le pignon de la chapelle Saint Germain est percé d'une porte en plein cintre et d'une fenêtre en arc brisé. La porte est ornée de moulures qui s'appuient sur deux colonnettes à pinacle fleuri.

Au sommet de la chapelle culmine un clocher en bâtière abritant une cloche sous une large arcade.

Sablières et vitraux portent les blasons des familles nobles de la paroisse. Sur les sablières de l'intérieur, l'écusson des Rieux à 9 besants. Au vitrail du chevet, 5 écussons, dont plusieurs peuvent provenir de l'église paroissiale : armes des Rieux-Rochefort, Callac, Coët-er-Garff.

La chapelle est ornée de boiseries dont une balustrade datant de 1784. Toiture et voûte ont été refaites en 1972 et 1977. Dernièrement y ont été découvertes des traces de peintures murales anciennes.

Tombeau de Saint Germain

Un sarcophage long de deux mètres est posé près de la porte latérale. Plus connu sous le nom de « tombeau de saint Germain », il a longtemps attiré les pèlerins souhaitant guérir leur fièvre.

La chapelle est entretenue par l'Association pour la Sauvegarde de la Chapelle Saint Germain.

La chapelle Sainte Anne

La chapelle Sainte-Anne a été bâtie à Ker-Anna de 1900 à 1902, à l'initiative du recteur Gauvin.

L'édifice néo-gothique est pourvu d'un remarquable pignon. A ses pieds, une porte surmontée d'une accolade avec fleuron reposant sur des pilastres à pinacles fleuris.

Un clocher "cornouaillais" s'élance dans le ciel, prolongé d'une flèche cantonnée de petits gables et de gargouilles.

Les vitraux retracent l'histoire de Sainte-Anne. Celui du chœur présente les donateurs, en particulier Monsieur de Charette en zouave pontifical.

Plan

En images

Haut de page

Mairie d'Elven
Place de Verdun - BP9
56250 Elven
Tél. : 02 97 53 31 13
Fax 02 97 53 34 68
Courriel : mairie@elven.fr
Extranet

Horaires d'ouverture
Du lundi au samedi midi
De 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes